Accueil  >   C'est décidé, je me reconvertis !  >   Vos réactions  >   Vos demandes de conseils  > Marguerite : "je cherche à sortir de ce piège que beaucoup appellent la sécurité de l'emploi" - 20/02/2010

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

Marguerite : "je cherche à sortir de ce piège que beaucoup appellent la sécurité de l'emploi" - 20/02/2010

Bonjour,

J'ai aujourd'hui 54 ans et mes enfants sont indépendants. Je me sens à nouveau "libre, prête, disponible pour changer de vie, créer ma ressource".... J'ai toujours travaillé, avec peu de diplômes à la base, car pas possible de faire des études dans ma famille. Un bac américain à 18 ans, grâce à une bourse d'étude gagnée sur concours, un diplôme d'anglais commercial en cours du soir en parallèle à mon premier emploi à 19 ans, puis j'ai passé l'équivalence du Bac Français à 48 ans avec le SUFCO tout en travaillant à 100 % dans une Association où j'étais Assistante de Direction Bilingue. Je voulais juste savoir si j'étais capable de passer le bac !

 

Je n'ai jamais eu l'occasion de pointer à l'ANPE tout en osant prendre des risques, démission, déménagement, voyages en Afrique, coup d'états, cessation d'activité, crises... Ce serait long à expliquer. Depuis 1992, je suis "stabilisée", disons dans la norme des gens qui travaillent pour un salaire. En 1996 je sentais un potentiel bouillonnant en moi et j'ai trouvé une formation "PPP" Projet Personnel et Professionnel.

 

Suite à ce PPP j'ai décidé d'acheter une maison (tout le monde disait que j'étais folle, seule avec un petit salaire et 2 enfants à charge) et moi je me disais : quand mes enfants seront grands, je disposerai d'un capital pour "démarrer autre chose". Aujourd'hui je suis dans les starting bloc.

 

Ma difficulté : L'Association pour laquelle j'étais Assistante de Direction Bilingue a été absorbée par un Service Public qui a transformé légalement mon CDI en CDD et depuis fin 2001, ce Service Public me fait des CDD "bidons" à répétition (Bidons parce que l'intitulé inscrit sur mes CDD ne correspond en rien aux différents postes où j'ai été balancée, aucune gestion de carrière, plus jamais d'augmentation, les profils de poste sont faits quand j'arrive quelque part et on y fait entrer tout ce que je peux faire...). "Je vais à reculons" professionnellement j'entends... Quand j'ai voulu refuser de signer un renouvellement bidon, le Service Public en question m'a dit que "c'était une démissionn et que par conséquent, je n'avais droit à RIEN".

 

J'ai pris conseil à l'ANPE pour la 1ère fois de ma vie en février 2010, et on m'a dit : "Vendez tout, et demandez le RSA !!!" Non, ce n'est pas mon style, le RSA. Et après une vie de travail, je trouve tout ça écoeurant. Je n'arrive pas à avoir droit au CIF ou au DIF parce que salariée contractuelle d'un Service Public. Je tourne en rond depuis 9 ans et je craque !

 

Comme Jean-Louis : je suis déçue entre le paraître, le probable, et la réalité de la formation professionnelle. Comme Laurent Chassaing, ex informaticien devenu commerçant nimois, je trouve que ce serait bien une rubrique "opportunités". Je cherche de l'aide, je cheche à sortir de ce piège que beaucoup appellent "la sécurité de l'emploi".

Merci ! Marguerite