Accueil  >   C'est décidé, je me reconvertis !  >   Les aides pour se reconvertir  >   Vous êtes salarié  > Créer son entreprise : explorer toutes les aides

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

Créer son entreprise : explorer toutes les aides

La création d'entreprise a le vent en poupe en terre hexagonale. Subventions, allégements fiscaux, exonérations de charges sociales... nombreuses sont les aides dédiées.

Les aides au financement

 

- Le Nacre: le nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise est un prêt à taux zéro, sans garantie, d'un montant de 1000 € à 10000 €.

 

- Les prêts d'honneur: l'Adie, France Active mais aussi les plateformes d'initiative locale France Initiative ou encore le réseau solidaire accordent des prêts d'honneur.

 

- Les dispositifs de cautionnement: il existe des fonds de garantie nationaux, régionaux et locaux, tels que celui de l'établissement public OSEO, le fond de garantie à l'initiative des femmes FGIF ou encore les fonds de France Active.

 

- Les concours: certaines associations et fondations organisent également au niveau national ou régional des concours assortis de bourses ou de prix, tels que la Fondation de la deuxième chance ou le Trophée de la reprise d'entreprise de l'Association Cédants et repreneurs d'affaires.

 

Les aides sociales

 

- L'Acrre: cette aide permet de bénéficier, durant un an, d'une exonération de charges sociales. Elle est notamment accessible aux salariés repreneurs de leur entreprise en difficulté.

 

- Tous les salariés créateurs d'entreprise peuvent également, dans la limite d'un plafond de revenus fixé à 120 % du Smic brut, bénéficier d'une exonération de cotisations sociales. Cette mesure se limite aux douze premiers mois d'activité.

 

- Les artisans, industriels et commerçants non salariés, établis dans une Zone franche urbaine (ZFU), peuvent disposer, quant à eux, d'une exonération de cotisations maladie-maternité durant cinq ans.

 

Les aides fiscales

 

- Les entreprises nouvelles implantées dans une zone d'aide à finalité régionale (AFR), une zone de revitalisation rurale (ZRR) ou dans une zone de redynamisation urbaine (ZRU) peuvent, sous conditions, bénéficier d'une exonération d'impôt sur leurs bénéfices. Il est aussi possible, dans certaines collectivités territoriales, de bénéficier d'exonération d'impôts locaux (taxe professionnelle, taxe foncière...).

 

- Le statut de «jeune entreprise innovante» permet aux structures ayant réalisé au moins 15 % de leurs dépenses totales dans la recherche et le développement de profiter d'allègements fiscaux sur leurs bénéfices.

 

 

Pour en savoir plus :

Article « Auto-entrepreneuriat : le test "reconversion" sécurisé »

Article « Créer son entreprise : le jeu en vaut-il la chandelle ? »

 

Sandrine Guinot © Cadremploi.fr - 2010

 

 


Vos réactions, vos témoignages : jemereconvertis@cadremploi.fr