Accueil  >   C'est décidé, je me reconvertis !  >   A savoir avant de se lancer  >   Les différentes reconversions possibles  > Se reconvertir sans changer d’entreprise

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

Se reconvertir sans changer d’entreprise

Changement de métier ne rime pas forcément avec changement d'employeur. Si vous vous sentez bien dans votre entreprise, pourquoi ne pas tenter une reconversion en interne ? 

Le vent est favorable pour la mobilité interne. Avant la crise, les employeurs parlaient fidélisation, afin de pallier les départs massifs en retraite et la concurrence accrue sur certains métiers. Avec la crise, le gel des recrutements entrainent un besoin croissant en compétences internes. « De plus en plus, les entreprises mettent en place des processus de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, afin d'identifier quels sont les potentiels d'évolution de leur collaborateur », explique Maider Nebout, manager chez Conviction RH.

 

Pour autant, cette mobilité concerne avant tout des évolutions logiques de postes, les reconversions sont des cas à part. « Les reconversions sont plus rares et plus compliquées à gérer, car elles demandent un plan de développement personnalisé. Mais même si ce n'est pas systématisé, cela reste possible. »

 

Les indices d'ouverture

Comment savoir si votre employeur serait prêt à investir sur votre reconversion ? Première chose à identifier : le métier vers lequel vous souhaitez vous diriger existe-t-il dans votre entreprise et y a-t-il des besoins de recrutement sur ces postes ? Si c'est le cas, il serait dommage de ne pas tenter une demande.

 

« Par ailleurs, si votre entreprise affiche une politique active de mobilité interne, avec par exemple une bourse de l'emploi, une charte de la mobilité, ou une communication interne sur le sujet, vous aurez d'autant plus de chances d'aboutir », ajoute Maider Nebout.

 

Enfin, sachez qu'il est plus facile pour un grand groupe que pour une PME de mettre en œuvre une reconversion, car le vivier de métiers est plus diversifié et les moyens de formation sont plus importants.

 

Préparez vos arguments

Pour espérer convaincre votre manager, mieux vaut préparer votre demande avec soin :

 

  • Quels avantages votre employeur tirerait de cette reconversion ?
  • Quelles compétences comptez-vous lui offrir ?
  • Quel plan lui proposer pour réussir la transition d'un métier à l'autre ?

 

Votre démarche doit être cohérente avec les besoins de l'entreprise.

 

Sachez qu'une rencontre avec les ressources humaines pourrait également être profitable : « les managers ne connaissent pas forcément tous les dispositifs pour accompagner les changements de postes, remarque Maider Nebout. Je conseillerais donc de vous rapprocher aussi des services de gestion des carrières et de la formation. »

 

 

Laure Marcus © Cadremploi.fr - 2010

 


Vos réactions, vos témoignages : jemereconvertis@cadremploi.fr