Accueil  >   C'est décidé, je me reconvertis !  >   A savoir avant de se lancer  >   Quand faut-il changer ?  > Se reconvertir pour trouver un emploi

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par e-mail !

Je créé une alerte e-mail

Déposez votre CV en 3 minutes sur Cadremploi.fr !

Créez votre espace perso sur Cadremploi.fr

Se reconvertir pour trouver un emploi

Le recrutement est en berne dans votre secteur ? La tentation est grande de changer de voie pour trouver un emploi. Un pari qui peut se révéler risqué...

Vous ne parvenez pas à trouver un emploi, devez-vous vous reconvertir ? Sylvaine Pascual, coach spécialisée en reconversion professionnelle, est catégorique : non ! Selon elle, ce n'est pas une raison suffisante pour changer de métier. « On se retrouverait dans la situation d'une reconversion subie, qui risque de mener à un échec ». Une opinion à nuancer toutefois. Car si la raison n'est pas valable, elle peut le devenir lorsqu'elle s'accompagne d'autres facteurs : désir de changement, attirance pour un autre secteur, envie de relever un défi. Dans ce cas, les difficultés à trouver un emploi deviennent une occasion plus qu'une motivation. « Nous recevons des licenciés économiques dans le cadre de reconversions raisonnées : ils changent de métier parce qu'ils en ont l'occasion et que c'est un choix logique », illustre Marie-France Rolland, chef de projet du Contrat de transition professionnelle (CTP) à l'AFPA.

 

Privilégiez la proximité

« Le choix dépend aussi du degré de reconversion, ajoute Sylvaine Pascual. S'il s'agit de passer à un métier relativement proche du poste d'origine, les chances de réussite sont plus élevées. » Conditions de travail similaires, rémunération équivalente, formations à suivre peu contraignantes... autant d'éléments qui facilitent la transition. Un contrôleur de gestion qui se dirigerait vers la finance, un directeur de la communication passant aux médias, ou encore un expert devenant formateur dans son domaine ont de bonnes chances de réussite.

 

Pas de reconversion sans motivation

Choisir un métier uniquement parce qu'il est porteur est à proscrire. La motivation, si ce n'est la vocation, doit être bien présente pour que la transition réussisse. « Les services à la personne, par exemple, sont très en vogue en ce moment, explique Sylvaine Pascual. Beaucoup y créent leur entreprise mais l'échec est assuré si le goût du service n'est pas là. » De même, l'environnement affiche pour les années à venir d'importants besoins, mais les compétences nécessaires ne s'obtiennent pas en un claquement de doigts. Il faut donc être prêt à s'investir.

 

Perfectionnement plutôt que reconversion ?

Finalement, ne pas réussir à trouver un emploi dans son domaine peut servir de déclencheur à une reconversion professionnelle, mais ne doit pas en être le moteur. Si vous sentez que vous pouvez vous épanouir dans votre métier actuel, mieux vaut envisager de vous former afin de vous perfectionner plutôt que de changer de voie. Vous ajouterez ainsi quelques cordes à votre arc et démontrerez aussi votre motivation. Enfin, n'hésitez pas à élargir la zone géographique pour vos recherches. Votre métier est peut-être plus recherché dans d'autres régions, voire d'autres pays ?

 

 

Séverine Dégallaix © Cadremploi.fr - 2010

 

 


Vos réactions, vos témoignages : jemereconvertis@cadremploi.fr