Accueil  >   C'est décidé, je me reconvertis !  >   Pratique : check list et modèles  >   Passer à l'action  > Reconversion : 5 étapes clés pour mener à bien son projet

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

Reconversion : 5 étapes clés pour mener à bien son projet

Choix du nouveau métier, problèmes de financement et crainte de ne pas retrouver un emploi : tels sont les principaux freins à la reconversion. Des obstacles pourtant surmontables avec une bonne préparation en amont.


« Trop souvent les gens étouffent dans l'œuf leur envie de se reconvertir, constate Sylvaine Pascual, coach spécialisée en reconversion professionnelle pour le cabinet Ithaque. Pourtant la première chose à faire lorsque survient cette envie, c'est de s'autoriser à l'explorer jusqu'au bout. » Et pour démarrer cette exploration, rien de tel que de commencer par analyser ses motivations.

 

1.  Lubie ou nécessité profonde ?

Votre boss vous exaspère ? Vous voulez augmenter vos revenus ? « Dans ces cas de figure, pas forcément besoin d'une reconversion, analyse la coach. Il suffit parfois d'apporter quelques petits changements pour être à nouveau en accord avec ses aspirations. » Régler des tensions entre collègues, modifier son emploi du temps, apprendre à dire non ou envisager une évolution interne peuvent permettre de retrouver un élan professionnel. En revanche, si cela fait dix ans que votre métier vous ennuie, le moment est venu de passer à l'action.

 

2. Ce que je ne veux plus et ce que je veux

Faut-il encore savoir vers quel métier se tourner. « Il est impératif de se demander quelle serait sa situation professionnelle idéale », note Sylvaine Pascual qui recommande de lister toutes les tâches ou situations qui nous plaisent mais aussi celles que l'on ne souhaite plus retrouver dans son prochain métier.

 

Et le bilan de compétences ? Une solution intéressante si l'on souhaite rester dans un univers professionnel relativement similaire. « Le bilan ne fait pas le point sur les qualités acquises en-dehors de la vie professionnelle, pourtant il faut les identifier. » Se faire accompagner par un coach peut alors constituer une alternative car « celui-ci cherchera à valider les valeurs motrices du projet et à s'assurer de sa cohérence ».

 

3. Ce qu'il va me falloir

Le besoin de formation et le financement ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte lorsque l'on envisage de se reconvertir. Souvent de longue haleine, ces projets exigent du temps, de l'organisation et bien souvent des bouleversements d'ordre privé. « Trop souvent, les gens négligent l'énergie et le soutien dont ils auront besoin », observe Sylvaine Pascual. Qui s'occupera des enfants ? Mon conjoint me soutient-il ? De quels encouragements aurais-je besoin ? Autant de questions à se poser avant de se lancer.

 

4. Formation : quelle est ma solution ?

L'aspect formation est l'un des plus complexes lorsqu'on décide de se reconvertir. « Il en existe une multitude. Avec ou sans certification, onéreuse ou pas, à distance ou en présentiel... il est essentiel de se fixer ses propres critères », conseille la coach. Parmi les questions à se poser : puis-je suivre une formation tout en gardant mon emploi, grâce à un dispositif tel que le Congé Individuel de Formation (CIF) ? Dois-je m'absenter ou aménager mon planning pour suivre les cours ? Ai-je besoin d'une certification ou d'un diplôme ?...

 

5. Quelles sont mes possibilités de financement ?

Le financement nécessaire à la reconversion découle également de la formation choisie. Les frais peuvent-ils être pris en charge par un dispositif public ? Comment serai-je rémunéré durant mon cursus ? Devrai-je puiser dans mes économies ? « De nombreuses solutions existent, et là encore cela demande du temps pour faire le tour de la question », note Sylvaine Pascual.

 

À chacune de ses étapes, il est donc important de s'accorder des moments de réflexion et de se décider en fonction d'éléments concrets. Enfin, « même si l'on peut se faire accompagner à chaque palier, faire soi-même ses recherches de formation et de financement permet de se responsabiliser et de tester sa motivation. »

 

 

Pour en savoir plus :

Article « Et tout commença par une introspection »

 

Sandrine Guinot © Cadremploi.fr - 2010

 

 


Vos réactions, vos témoignages : jemereconvertis@cadremploi.fr