Accueil  >   C'est décidé, je me reconvertis !  >   Les aides pour se reconvertir  >   Vous êtes salarié  > Un DIF aux multiples facettes

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

Un DIF aux multiples facettes

Le DIF ou Droit Individuel à la Formation n'est pas l'outil le plus approprié à une reconversion professionnelle de longue haleine. Plafonné à 120 heures, soit 20 heures par an cumulables sur six années, il peut toutefois se moduler différemment selon le projet envisagé.

Tout salarié en CDI capitalisant au moins un an d'ancienneté dans l'entreprise peut bénéficier de son DIF. Les compteurs se sont officiellement mis en route le 7 mai 2004. En 2010, les plus « fourmis » d'entre vous auront donc un total de 120 heures à leur disposition, un contingent d'heures relativement court pour effectuer une formation longue et qualifiante. « Le DIF s'avère en revanche intéressant pour des petits cursus permettant de se perfectionner ou de s'adapter à de nouvelles réalités, remarque Mathilde Bourdat, Manager Formations Interentreprises du Groupe Cegos. Il est en général plus approprié pour des reconversions finalement assez proches du métier d'origine. »

D'autant plus que votre projet DIF doit obtenir l'assentiment de votre employeur. Si la demande relève de votre initiative écrite, l'entreprise a en effet un mois pour accepter ou refuser votre action de formation. Certaines sociétés ont mis en place des catalogues DIF. Des priorités de formation peuvent également avoir été définies par convention ou accord collectif.

 

Un DIF bilan de compétences ou brique d'un projet ?

Vous souhaitez vous reconvertir mais vous hésitez sur la voie à prendre ? Pourquoi ne pas profiter de votre DIF pour faire un bilan de compétences. « Bien restitué à l'employeur, il peut l'inciter à poursuivre la démarche en finançant une action sur le plan de formation, constate Michèle Dain, Directrice du BIOP, service d'orientation de la CCIP. On constate aussi que les personnes ayant fait un bilan ont souvent plus de chance de voir aboutir, par la suite, leur demande de CIF. » En revanche, si le projet est déjà bien défini, point n'est besoin de faire un bilan dans le cadre du DIF, « d'autant plus que le Fongecif accepte très facilement les demandes de Congé Bilan de Compétences », précise Mathilde Bourdat.

 

Enfin, le DIF peut être la première brique de votre projet. Car il peut ensuite se combiner avec un CIF, une action du plan de formation, une période de professionnalisation ou une VAE. En fonction de chaque projet de reconversion, discuter avec son employeur peut donc s'avérer judicieux.

 

Toutes les formations via le DIF sur l'annuaire des formations de Cadremploi.fr

 

Sandrine Guinot © Cadremploi.fr - 2010

 


Vos réactions, vos témoignages : jemereconvertis@cadremploi.fr