Accueil  >   C'est décidé, je me reconvertis !  >   Les aides pour se reconvertir  >   Vous êtes demandeur d’emploi  > Reconversion et dispositifs publics ne font pas forcément bon ménage

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

Reconversion et dispositifs publics ne font pas forcément bon ménage

Des dispositifs publics d'aide à la reconversion qui fonctionnent pour les cadres ? La question laisse les professionnels de l'Apec et de Pôle emploi perplexes. Car la reconversion n'est pas la priorité des pouvoirs publics, à moins qu'elle ne concerne un métier en tension, bien identifié comme tel.

Favoriser un retour rapide à l'emploi, tel est l'objectif prioritaire des pouvoirs publics. Les aides à la formation sont bien à l'ordre du jour mais elles ne sont guère propices aux conversions professionnelles de longue durée. « Les dispositifs favorisent davantage les formations de courte durée », précise Jean-Christian Pouillon, Responsable Équipe Recrutement RH, Finance et Formation de l'agence cadres Pôle Emploi d'Issy-les-Moulineaux.

 

Pour compliquer la donne, tous les dispositifs ont leurs critères d'admission. Ainsi, l'action de formation préalable à l'embauche (AFPE) suppose de trouver une entreprise qui s'engage à vous embaucher si vous atteignez le niveau requis. L'action de formation conventionnée (AFC) exige, pour sa part, d'engager une formation répondant à des besoins identifiés dans un secteur ou un métier déterminé au niveau national ou territorial.

 

« La VAE est également un dispositif de plus en plus mobilisé », note Jean-Christian Pouillon. Mais là encore, ce système qui vise à faire reconnaître son expérience acquise dans l'exercice de sa profession, est davantage un outil favorisant le prolongement d'une carrière professionnelle qu'une véritable reconversion. En revanche, ces dispositifs peuvent constituer une étape préalable dans un projet de plus long terme.

 

Les agences cadres Pôle Emploi

Pour autant, il existe bien une offre spécifique pour les cadres, puisque Pôle Emploi a mis en œuvre, depuis 2008, des agences qui leur sont entièrement destinées. Chacune de ces agences adapte ses prestations en fonction de son public : « à Issy-les-Moulineaux, notre public est essentiellement constitué de seniors, explique Jean-Christian Pouillon. C'est la raison pour laquelle nous avons crée le club seniors. »

 

Outre un suivi personnalisé, ce club permet aux cadres en recherche d'emploi de se réunir sous forme de petits groupes durant trois mois autour de thématiques dédiées. « Parallèlement, nous les aidons à travailler leur offre de services pour se vendre auprès des organismes de formation et des entreprises en tant que formateur ou consultant », illustre-t-il. Une possibilité de reconversion très ciblée en quelque sorte.

 

« Chef d'entreprise », une reconversion majeure

La reconversion au métier de chef d'entreprise est l'une des voies les plus empruntées par les cadres demandeurs d'emploi. « Cela peut prendre la forme de portage salarial, d'une activité en free-lance, de reprise d'entreprise ou encore d'autoentreprenariat », relate Jean-Christian Pouillon, qui constate aussi que ce type de reconversion est souvent la seule solution pour le public de cadres qu'il rencontre.

 

Recherchez une formation sur Cadremploi.fr

 

Sandrine Guinot © Cadremploi.fr - 2010

 


Vos réactions, vos témoignages : jemereconvertis@cadremploi.fr